Porte-bonheur du Bélier

Publié le par Emmabelle

A CHAQUE SIGNE, SON PORTE-BONHEUR

 

Aujourd'hui, découvrons le Porte-Bonheur pour le signe du BÉLIER

 

 

 

2bonheur

 

 

 

Chers amis Bélier, connaissez-vous votre porte-bonheur ?

Selon le mois de votre naissance, il vous est attribué un fétiche bien particulier.

 

 

 

belier


"LA PATTE DE LAPIN"  


 index-copie-19

 


La patte de lapin vous procure joie, amour et sérénité.

Elle vous protège contre les mauvais sorts et vous immunise contre la maladie.

Elle vous apporte aussi succès dans vos entreprises.

 

 

 


Petite histoire

Au printemps, alors que la nature s'éveille après une longue période de sommeil,

vous pensez déjà à gambader dans les champs.

 

Actif, enthousiaste et débordant d'énergie, vous restez rarement en place.

Voilà pourquoi vous êtes le signe de la détermination, de la fougue et de l'autorité.

Franc, créatif, très indépendant, vous arrivez à vous exprimer sans difficulté.

Douce comme la fourrure du lapin qui est votre fétiche, vous aimez les animaux, la nature, la musique et surtout les activités à l'extérieur. Comme vous êtes membre du groupe printanier, le créateur vous a doté d'une grande intelligence. À vous de bien vous en servir ! Seule ombre au tableau : votre goût marqué pour le risque.

 


 

Comment utiliser votre porte-bonheur ?

Centrez toutes vos énergies sur ce que vous désirez obtenir en vous créant une image mentale. Dans la matinée des jours pairs des mois de l'année, visionnez un lapin vous donnant sa patte avec des yeux brillants.

Une fois fait, flattez-le mentalement, très doucement et surtout, n'oubliez pas de lui caresser la patte. Par la suite, les forces mystérieuses de la nature répondront à vos souhaits.

 

 

 

 

Couleurs à porter

violet, kaki et bleu nuit

  Pierres Porte-Bonheur

le rubis et le diamant

 


 

Bonne pratique ! 

 

 

 

J'espère que vous pourrez bientôt confectionner votre fétiche :)

Publié dans Boîte à Bonheur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article